Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
VIVREENSEMBLEAUFADA

lecorbusier-week-end-de-fadas-a-marseille

28 Février 2020, 12:33pm

Publié par durandguy

 

 week-end de fadas dans « la machine à vivre »
 
Les habitants de la Cité radieuse seront au coeur de l’exposition avec leurs créations élaborées pour l’occasion. .Photo archives Robert terzian Les habitants de la Cité radieuse seront au coeur de l’exposition avec leurs créations élaborées pour l’occasion. .Photo archives Robert terzian
 

A Marseille, l’association des habitants du Corbusier et Les pas perdus présentent visites et expositions dans la Cité radieuse à l’occasion des 50 ans de sa mort.

En cette année anniversaire des 50 ans de la mort de Charles-Édouard Jeanneret-Gris, alias le Corbusier, l’association de plasticiens Les Pas perdus et celle des habitants du Corbusier rendent, demain et dimanche, un hommage fourni à l’architecte. Une véritable « machine à vivre », comme il l’avait imagé de son vivant, qui sera le théâtre d’une commémoration artistique. Sur proposition du plasticien Guy-André Lagesse, l’événement, intitulé « Week-end Fada », entend être « une expérience artistique de création partagée en célébrant la relation des habitants à leur lieu de vie ». « Nous voulions créer une oeuvre qui évoque leur lien au Corbusier et leur façon de vivre au sein de cet habitat », résume Geneviève Bonino, chargée des événements plastiques à l’association des habitants du Corbusier.

Les habitants au coeur de l’expo 

   Bâtie sous forme de barre sur pilotis, ce type d’habitation collective et verticale fait la fierté de ses habitants. Ils seront donc, ce week-end, logiquement au coeur de l’hommage rendu à leur fada favori. En effet, la manifestation permettra d’admirer 60 oeuvres, créées en binôme par un habitant ainsi qu’un artiste, qui prendront aussi bien la forme de sculptures, de peintures que de dispositifs sonores. « Il était nécessaire que les habitants soient acteurs », insiste Geneviève Bonino. Le MAMO (Marseille Modulor) installé sur le toit-terrasse de l’édifice ne sera pas en reste en abritant l’exposition de 7 artistes plasticiens reconnus, sans compter une exposition photos centrée sur les habitants. « L’immeuble a été conçu pour être une machine à vivre avec la création de beaucoup d’espaces communs pour vivre ensemble, un hall d’entrée unique, le toit terrasse et la troisième rue, celle des commerçants », contextualise la plasticienne. « L’idée du Corbusier était utopiste dans la mesure où les français sont individualistes. Vivre ensemble n’est pas évident », déplore-t-elle. En plus d’un aspect commémoratif, le week-end marquera aussi une occasion pour les habitants de la Cité radieuse de se réunir autour de ce projet et de donner du sens à « la machine à vivre » et non pas « à habiter », comme le fada l’avait initialement surnommée avant de se raviser.

philippe amsellem

 Pour voir voir le programme complet , cliquez ici

Commenter cet article